SANTE – PREVOYANCE

À qui s’adresse une mutuelle santé ?

La mutuelle santé s’adresse à tous.

Si vous êtes salarié du secteur privé, l’Accord National Interprofessionnel entré en vigueur en 2016, impose à votre employeur de vous proposer une mutuelle santé d’entreprise collective. Une partie de la cotisation est prise en charge par l’employeur.

Si vous êtes travailleur non salarié, le dispositif Loi Madelin vous permet d’obtenir des avantages fiscaux en souscrivant une mutuelle santé. Les cotisations versées au titre de votre protection sociale (mutuelle, prévoyance, retraite) peuvent être déduites de votre revenu imposable.

Si vous êtes étudiants ou senior, des mutuelles santé spécialement étudiées pour vos besoins peuvent être souscrites.

Les garanties des mutuelles santés :

Les mutuelles santé interviennent pour le remboursement des frais de santé dans les domaines suivants :

  • Soins courants (consultations de médecin, médicaments, analyses médicales…)
  • Hospitalisation (tous les frais inhérents à une hospitalisation : forfait journalier, chambre particulière…)
  • Optique (monture, verres, lentilles…)
  • Dentaire (appareillage, orthodontie, soins…).

Suivant le niveau de couverture que vous avez choisi, d’autres domaines peuvent être remboursés, comme par exemple la médecine douce (ostéopathie, homéopathie, etc.) ou encore les appareils auditifs.

Qu’est-ce qu’un contrat de prévoyance ?

La prévoyance est une protection sociale, au même titre que la mutuelle, dont les garanties ne couvrent pas les mêmes risques que la complémentaire santé. En effet, la prévoyance couvre les aléas de la vie en versant une aide financière lors d’accident ou de maladie.

Les contrats de prévoyance couvrent les risques liés au décès, à la dépendance, à l’invalidité et à l’incapacité. On distingue la prévoyance obligatoire de la Sécurité Sociale et la prévoyance individuelle des assurances.

Le fonctionnement de la prévoyance

Les montants de garanties des contrats de prévoyance sont calculés en fonction de vos revenus. Lors d’un aléa ou sinistre couvert par le contrat, les garanties de votre prévoyance se déclenchent. Si, en conséquence de cet aléa ou sinistre, vous êtes en arrêt maladie, une indemnité journalière vous sera versée par la Sécurité Sociale, puis un complément d’indemnité sera versé par la prévoyance individuelle.

Dans le cas d’incapacité ou d’invalidité, la Sécurité Sociale et votre assureur procèderont au versement d’une rente ou d’une pension.

Enfin, dans le cas du décès de l’assuré, un capital est versé aux ayants droit.

À qui s’adressent les contrats de prévoyance ?

La prévoyance est une protection sociale qui s’adresse à toute personne qui perçoit un salaire et qui souhaite se protéger contre les conséquences financières d’une baisse de revenus, en cas d’accident ou de maladie.

Les salariés peuvent bénéficier d’un contrat groupe, ou collectif, par le biais de leur employeur.

Les travailleurs non-salariés peuvent souscrire une prévoyance au titre de la loi Madelin. Ainsi ils bénéficient des avantages fiscaux octroyés par ce dispositif.

Les salariés non couverts par un contrat d’entreprise peuvent souscrire une prévoyance à titre individuel.

 

Nous Contacter

Un conseiller vous contactera afin de répondre à vos questions, établir votre devis et vous accompagner dans vos démarches.